Appel à bénévoles


Publié le 04/02/2011  | Actualités |

Des recherches archéologiques dans l’ancien tribunal de Verneuil-sur-Avre

Le chantier sera dirigé par Astrid Lemoine-Descourtieux, docteur en histoire et actuellement chercheur associée au groupe de recherches d’histoire de l’université de Rouen. Il aura lieu dans le cadre d’une fouille programmée, sera placé sous l’égide de l’Association des Monuments et Site de l’Eure et sera supervisé par le Service Régional d’Archéologie, en la personne de Dominique Pitte, spécialiste de la maison médiévale en Haute-Normandie.

Il se trouve qu’avant d’être reconverti en bailliage au XVIIe siècle, le bâtiment d’origine était une maison romane en pierre, vraisemblablement la demeure de l’un des premiers bourgeois de la ville. En témoignent de nombreux indices facilement identifiables comme la très grande épaisseur des murs ou les nombreuses baies retrouvées au rez-de-chaussée et dans la cave. Ce type de maison, caractéristique des habitations urbaines des XIIe-XIIIe siècles, était bien connu ici comme à Breteuil, Nonancourt ou Tillières sous le nom de perrin. Ils passent pour avoir été très nombreux à Verneuil et, en effet, divers vestiges sont encore décelables dans toute la ville. S’agissant la plupart du temps d’habitations privées, il est impossible d’y mener des investigations archéologiques approfondies. De ce point de vue, l’ancien Tribunal, abandonné depuis quelques années et sur le point d’être vendu, présente une rare opportunité d’autant que son état de conservation est assez exceptionnel malgré d’évidents remaniements. Les recherches seront superficielles – il s’agira de simples sondages très ciblés – et n’affecteront pas l’intégrité de l’édifice. Ces travaux seront complétés par des recherches en archives qui tenteront, au-delà de la simple connaissance monographique du site, d’éclairer de manière globale sur l’habitat roman de type urbain, encore très méconnu en Haute-Normandie. Les résultats permettront en outre d’établir un cahier des charges précis en vue de la vente et de la future restauration de cet édifice exceptionnel, afin d’en préserver les éléments les plus significatifs.

Toute personne désirant participer à ces fouilles (les lundi, mardi, jeudi et vendredi du 7 mars au 1er avril 2011), peut prendre contact avec Astrid Lemoine-Descourtieux ou Pierre Durand.

Il faut être âgé de 18 ans minimum, être en bonne condition physique et être à jour de sa vaccination antitétanique.

Actualités par années