Conférence Amis de Bernay


Publié le 07/10/2014  | Actualités |

Les églises rurales de la seconde moitié du Xe et du début du XIe siècle dans le Pays d'Ouche,
par Nicolas Wasylyszyn

L’architecture romane précoce de Haute-Normandie a depuis longtemps retenu l’attention de nombreux historiens de l’art et archéologues qui ont défini les critères remarquables de ces édifices.

Récemment, les travaux de Jacques Le Maho et Jim Morgenstern sur l’église de Saint-Pierre de Jumièges ont permis d’avancer sur ce sujet en reculant la date d’édification de ce monument du XIe au IXe siècle. Ces recherches sur l’architecture datant de l'époque Carolingienne jusqu'au début du XIe siècle sont menées également en Bourgogne, en Champagne et dans les Pays de Loire sous la direction de Christian Sapin ou de Daniel Prigent.

En 1997, un pré-inventaire des édifices dédiés à Saint-Martin, réalisé dans le cadre du XVIe centenaire de ce saint, avait mis en valeur le caractère précoce de plusieurs églises par rapport aux canons de l’architecture de la seconde moitié du XIe siècle. Sur les bases de ce premier travail, un inventaire plus large a été réalisé sur les églises présentant des archaïsmes architecturaux en Haute-Normandie. Ce corpus regroupe actuellement quarante-neuf églises, identifiées comme romanes précoces.

Par des recoupements architecturaux, toponymiques, topographiques et sur les vocables avec des édifices datés dans d'autres régions, on pouvait déjà avancer l’hypothèse que les églises concernées par ce corpus ont été construites entre la seconde moitié du Xe et le début du XIe siècle.

Des datations récentes au radiocarbone réalisées sur des fragments de bois prélevés dans les mortiers de l'église Saint-Cyr et Sainte-Julitte à Pierreronde, commune de Beaumesnil (Eure), semblent confirmer cette hypothèse. Cette église située dans le Pays d'Ouche, au sud de Bernay comporte des parties intéressantes au niveau des murs Sud et Nord de la nef avec notamment un appareillage en opus spicatum et des petites baies à linteau monolithe gravée de faux claveaux. Ces caractéristiques architecturales sont fréquentes dans ces édifices cultuels ruraux qui furent construit dans les débuts du duché de Normandie avant le règne du duc Guillaume le Bâtard.

Le Pays d'Ouche, région située au sud-ouest du département de l'Eure et qui déborde sur le nord de l'Orne, a conservé un nombre non négligeable de petites églises rurales dont l'architecture est semblable à Pierreronde. C'est l'un des secteurs de Haute-Normandie les plus riches en édifices romans précoces. On pourrait citer entre autres : les Bottereaux, Champignoles, Francheville, Granchain, Gouttières, Montreuil-l'Argilée, Rubremont, Rugles, Saint-Agnan de Cernières, Saint-Pierre-du-Tilleul-en-Ouche, Verneusses... Avec plus de douze églises romanes précoces recensées, le Pays d'Ouche et ses abords représentent plus du quart des édifices de ce corpus.

Actualités par années