Les retables du Pays d'Auge et de St-Pierre de Rôtes


Publié le 10/05/2014  | Actualités |

A la suite de la parution de son livre "Retables en Pays d'Auge, Eure et Orne", Eliane Pellerin propose une conférence illustrée sur cet aspect du patrimoine augeron, patrimoine encore trop peu connu.

Véritable trésor des églises rurales le retable polychrome et doré, principal élément de la réforme tridentine, emplit le chœur et l'illumine, magnifiant l'autel et le tabernacle, lieu de la présence réelle dans l'hostie consacrée.

L'espace s'organise selon un schéma hiérarchisé, rythmé par des colonnes ou des pilastres. Au centre un grand tableau, copié des grands peintres italiens ou français, illustre une scène de la vie du Christ ou de la Vierge. Les niches de chaque côté abritent des statues de saints, le saint patron de la paroisse et un saint vénéré. Au-dessus de l'entablement, un fronton à niche et des anges adorateurs couronnent le retable.

Les artistes souvent anonymes, menuisiers, ébénistes, sculpteurs, peintres, doreurs imitent le marbre et le bronze des églises de Rome et s'inspirent de leur décor. Avec une technique éblouissante ils réalisent de véritables chefs-d'œuvre en ciselant le bois à jour et en multipliant les motifs, fleurs, fruits, feuillage, oiseaux, anges caryatides, chérubins drapés dans leurs ailes, chutes. Ils répondent aux exigences des commanditaires, confréries de charité, seigneur, curé, paroissiens et exécutent le retable selon un contrat précis, dont il reste peu d'exemples. L'iconographie obéit à un programme cohérent, célébrant les mystères de la Sainte-Trinité, de l'Incarnation et de la Rédemption. Le retable apporte l'art et la théologie dans les campagnes les plus reculées.

Mardi 13 mai 2014 à 20h30
Eglise de Saint-Pierre-de-Rôtes

Actualités par années