Publication : Auberge du Pot d'Etain


Publié le 04/08/2010  | Actualités |

La véritable histoire « du logis où pend pour enseigne le Pot d’Estain » commence à Verneuil au XVIIe siècle. Il est alors détenu et exploité par un certain Jean Bertrand, aubergiste, qui l’a hypothéqué pour garantir un prêt sous forme de rente constituée. La créance passe rapidement aux mains de l’abbaye Saint-Nicolas. La situation, pourtant très ordinaire au départ, se complique avec le décès de tous les héritiers directs de Jean Bertrand et l’inconnue dans laquelle se trouve Paul, le dernier de ses enfants, récemment parti au Québec et dont on est sans nouvelles à Verneuil. De 1702 à 1733, s’ensuit une série de procès et un incroyable imbroglio juridique menés par le couvent contre des héritiers indirects de Jean Bertrand. En effet celles-ci ne perçoivent plus la rente et espèrent obtenir la possession définitive de l’auberge. Paul Bertrand est finalement retrouvé mais, au seuil de sa vie et durablement implanté au Québec, il abandonne ses héritages vernoliens et vend l’auberge familiale à l’abbaye. En soi, cela est parfaitement compréhensible étant donnée sa situation mais la vente est réalisée dans des conditions très énigmatiques, dans un demi secret et visiblement en cachette de quelqu’un ou quelque chose. Ce sont donc ces voiles que cet ouvrage se propose de lever, en menant une enquête de fonds au cœur des documents juridiques de l’époque et à partir des feuilles d’audience des nombreux procès. Ces derniers ont apporté un deuxième éclairage fondamental pour la compréhension de l’histoire. Leur analyse a ainsi permis d’inverser indubitablement certains rôles que l’on croyait bien établis. L’histoire du Pot d’Etain ne s’arrête pas là et l’auberge traverse tranquillement le siècle des Lumières. La Révolution remet l’auberge aux mains de la Nation française qui se contente de l’exploiter dans les conditions précédemment établies par le couvent. Cette passation a cependant permis la conservation de ses archives jusqu’en 1866 et leur exploitation dans le présent ouvrage. Enfin, c’est en opérant divers recoupements que l’emplacement de l’auberge et même la composition de ses bâtiments ont pu être restitués sans équivoque. Astrid LEMOINE-DESCOURTIEUX donnera une conférence suivie de la dédicace de son livre, le samedi 2 octobre 2010 à 14h30, à la Bibliothèque Jérôme Carcopino de Verneuil-sur-Avre. Le livre peut-être commandé à : ADBSTAR-France - 146 rue des Marronniers - 27130 VERNEUIL-SUR-AVRE - Prix : 25 € (frais de port inclus).

Actualités par années