Glossaire

Baie: Ouverture fermée ou non d'une façade (arcade, fenêtre, porte). La division d'une baie de vitrail est rendue possible par l'utilisation des barlotières qui supportent et maintiennent chaque panneau.

Baiser de paix: Petite tablette ou patène présentée à l'origine aux fidèles avant la communion pour remplacer l'embrassement et encore en usage à l'offertoire dans quelques paroisses.

Baldaquin: Construction en forme de dais, en bois ou en pierre, surmontant le maître-autel ou les autels latéraux ; la plupart datent du XVIe siècle.

Ballet: Porche abritant l'entrée d'une église.

Balustre: Support vertical d'une balustrade souvent en forme de colonnette renflée. Désigne aussi une colonnette au dos d'un siège.

Banc: Jusqu'au XVIe siècle, il n'y avait pas de sièges en bois dans les églises mais plutôt des bancs de pierre le long des murs de la nef. Les bancs disparaissent de plus en plus mais beaucoup, simples ou décorés, méritent l'attention.

Banc-d'oeuvre: Le banc réservé aux fabriciens et au clergé en face de la chaire. Il comporte souvent un meuble où étaient conservées les archives de la fabrique.

Bandeau: Moulures unies larges et peu saillantes se profilant en surface verticale ou horizontale, tout en suivant le contour d'une arcade, d'une baie ou d'une porte fenêtre. Si ces moulures sont décorées de feuillages, elles portent le nom de cordon.

Bannière: Etendard de confrérie encore porté dans les processions. La plupart, brodées et décorées, sont rangées dans des armoires murales.

Barbacane: Ouverture étroite et verticale insérée dans la maçonnerie et permettant l'écoulement des eaux pluviales. Meurtrière. On désignait pendant le moyen âge, par ce mot, un ouvrage de fortification avancé, de forme circulaire ou semi-circulaire, qui protégeait un passage, une porte ou poterne.

Bardage: Revêtement extérieur vertical réalisé en planchette de bois (voir bardeau).

Bardeau: Planchettes en bois clouées en façade ou en toiture remplaçant les ardoises. Matériau de couverture principalement utilisé au Moyen-Age. Syn.: essente.

Barlong: De plan rectangulaire

Barlotière: Traverse de fer servant à rigidifier le châssis d'un vitrail.

Baroque: Se dit d'un style qui s'est développé aux XVIème, XVIIème et XVIIIème siècles. Il est apparu d'abord en Italie. Ce style se caractérise par l'utilisation de nombreux ornements et une grande liberté de formes.

Barrette: Coiffe en drap noir des charitons dont la forme rappelle celle des bonnets d'évêques. De forme carrée, à trois ou quatre cornes. C'est aussi le calotte de cardinal, d'où l'expression "recevoir la barrette".

Bas-côté: Nef latérale (des églises peu importantes en ont souvent une). L'appellation bas-côté ne s'applique que lorsque sa hauteur est inférieure à celle de la nef principale.

Bas-relief: Sculpture faisant corps avec un fond uni et se détachant peu en comparaison du demi-relief et surtout du haut-relief où les éléments sont en partie détachés du fond.(Photo : haut-relief)

Basilique: Titre honorifique donné à certains édifices religieux. L'origine vient d'édifices antiques : ils étaient formés d'un bâtiment rectangulaire en trois parties. Le nom fut ensuite donné aux premières églises construites selon cette forme. A noter que la seule basilique dans notre département est Notre-Dame de la Couture à Bernay.

Bâtière: Comble à deux versants, terminé par des murs pignons.

Bâton de confrérie: Insigne orné et sculpté, porté dans les processions, présentant l'effigie du patron de la confrérie.

Battant: Partie mobile d'une cloche, en forme de massue et suspendue à l'intérieur. Lors de la mise en mouvement de la cloche le battant vient frapper la paroi intérieure de la cloche.

Bauge: Synonyme de torchis. Il s'agit d'un mortier composé d'argile ou de terre grasse mélangé à des fibres végétales : paille hachée, ajonc.

Bec: Pointe de terre au confluent de rivière. Par déformation "becquet" : ouvrage de maçonnerie permettant de séparer les eaux du cours d'une rivière comme le Becquet sur l'Iton.

Beffroi: Dans un clocher, l'assemblage en bois qui soutient les cloches. Il est indépendant de la maçonnerie évitant ainsi au clocher de supporter les balancements des cloches. Se dit aussi pour une tour civile par opposition au clocher qui est religieux.

Bénitier: Récipient contenant l'eau bénite à l'entrée de l'église, en pierre, parfois en métal ou encore constitué d'un coquillage.

Berceau: Voûte formant un demi-cylindre : berceau en plein cintre ou adoptant le profil d'un arc brisé : voûte en berceau brisé.

Beurré: Se dit d'un joint de maçonnerie. Il recouvre en partie les matériaux composant un mur.

Billette: En architecture, on entend par billettes une série de petits parallélogrammes ou portions de cylindres séparés par des vides, et dont les rangs plus ou moins nombreux se chevauchent. C'est surtout pendant les XIe et XIIe siècles que cet ornement est utilisé dans la décoration des édifices. On les trouve sur les archivoltes, bandeaux et corniches des monuments. C'est également un terme d'héraldique.

Blason: Ensemble de couleurs, de dessins ornementant un écu. C'est l'emblème des armes d'une famille.

Blocage (ou blocaille): On désigne par ce mot un massif en maçonnerie formé de blocs de pierre gros ou menus jetés pêle-mêle dans un bain de mortier. Les constructions romanes ne se composent généralement que d'un revêtement de pierre renfermant un blocage.

Blochet: Petite pièce horizontale d'une ferme(élément de charpente)généralement posée ou assemblée sur des sablières, destinée à recevoir le pied d'un chevron et d'une jambe de force. Peut être saillant et orné.

Bossage: Pierre taillée, brute ou sculptée, faisant saillie sur un mur.

Bouche à feu: Ce terme désigne d'abord une pièce d'artillerie : bombarde au début du 14e s., puis couleuvrine, canon, etc. Par extension la bouche à feu désigne également l'ouverture pratiquée dans un mur de défense pour permettre l'utilisation de la pièce d'artillerie.

Boudin: Moulure saillante et assez épaisse dont le profil est en demi-cercle. Voir aussi "tore".

Boulin: Trou ou pot en terre où niche un pigeon dans un colombier. Les boulins tapissent véritablement les murs intérieurs du colombier. On a dénombré jusqu'à 2400 boulins dans un colombier. Désigne également les trous laissés dans les murs d'édifices anciens qui permettaient de fixer l'échafaudage.

Bourse de corporal: C'est une enveloppe destinée à recevoir un corporal plié. De forme carrée ou rectangulaire, elle est formée de deux cartons recouverts de tissu de la couleur du temps liturgique.

Bourse de viatique: Bourse de corporal avec une pochette latérale, destinée à porter un corporal et un ciboire des malades. Elle peut aussi se présenter avec un fond cartonné carré avec des pans reliés par des soufflets.

Bretèche: Fortification en encorbellement et à mâchicoulis placée au dessus d'une porte.

Burette: Petit vase contenant l'eau ou le vin de la messe