Glossaire

Gâble: Le gable ou gâble, d'un mot pré-latin signifiant fourche, est à l'origine la figure triangulaire formée par les arbalétriers d'une lucarne. Par extension, il désigne également un élément architectural consistant en un couronnement de forme triangulaire souvent ajouré et orné, qui coiffe l'arc d'une voûte ou d'une baie. Les gables sont fréquents sur les portails gothiques. En matière de charpente : ferme saillante d'un pignon.

Galerie: Lieu de passage ou de promenade, couvert, beaucoup plus long que large, ménagé à l'extérieur en façade, en soubassement du bâtiment, à arcades. Au sens militaire : souterrain. Également lieu d’exposition, de vente, etc.

Gargouille: Gouttière saillante (souvent en forme d'animal monstrueux) pour évacuer l'eau de pluie à distance des murs.

Géminé: Se dit de fenêtres, arcades, colonnes groupées par deux sans être en contact (souvent séparées par une mince colonne).

Génoise: Corniche composée d'une frise de tuiles rondes.

Gisant: Statue funéraire ornant un tombeau et représentant le décédé (avant sa mort), allongé, le plus souvent les mains jointes. Un petit animal est fréquemment présent aux pieds de la statue. Les gisants, contrairement aux transis ne sont pas présentés de façon réaliste. Les visages et les membres sont ceux de jeunes vivants endormis, les vêtements, souvent magnifiques, ont les plis qu'ils devraient avoir si la statue était à la verticale.

Glacis: Pente assurant l'écoulement des eaux pluviales. Base de construction ou talus en pente.

Gnomon: Le mot Gnomon, emprunté au latin, signifie aiguille de cadran solaire. Par dérivation un gnomon est le nom du plus simple cadran solaire : un bâton planté verticalement dans le sol, ou même encore plus simple l'homme lui-même. C'est ce mot qui a donné son nom à l'art de la construction des cadrans solaires : la gnomonique.

Godron: Composé de renflements ce motif est typique de l'art roman. Il orne notamment les chapiteaux ou les benitiers.

Gothique (art): Production artistique de l'occident médiéval apparue vers 1140 et finissant, pour les réalisations majeures, dans les premières décennies du XVIème siècle. En architecture, il se caractérise notamment par : l'emploi de l'arc brisé, l'emploi de la voûte sur croisée d'ogives, comportant un système de nervures et l'emploi de l'arc-boutant et de contreforts. Il comprend trois périodes : le gothique primitif (en lancette), de la deuxième moitié du XIIème siècle qui rappelle encore l'époque romane ; le gothique rayonnant (secondaire) des XIIIème siècle et XIVème siècles (Il tire son nom des flammes qui semblent animer le réseau des fenêtres); et le gothique flamboyant (tertiaire) du XVème siècle (les roses sont découpées comme par les rayons d'une roue).

Gouttereau (mur): Mur externe d'un bâtiment (celui qui porte les gouttières ou chenaux). Par opposition au mur pignon.

Graffiti: Signes, dessins, noms, dates, gravés sur les murs des églises sont une source d'information pour les historiens. On en trouve également sur les murs de bâtiments publics mais plus rarement. C'est un mode d'expression populaire, message de mémoire, ex-voto. Les motifs dessinés sont très souvent des croix, des bateaux dans certaines régions.

Grison: Nom donné à une roche, ayant une couleur brun rouge, très utilisée dans le sud de l'Eure au Moyen-Age. Elle a la particularité d'être extraite pratiquement à la surface du sol. Au moment de son extraction (à ciel ouvert) elle est malléable, découpée à la bêche. Le grison durcit en séchant à l'air et devient extrêmement dur. C'est un mélange argile et minerai de fer, ce qui lui donne sa couleur.

Grotesque: N. f. Nom donné aux ornements fantastiques. Figures fantasques, caricaturales.

Guilloché: Désigne un décor fait de lignes ondulées ou brisées.